Estivité

Juillet a oublié son feu ;
Les fêtes sont des êtres sans air ;
La pluie emplit les puits ;
L’éclipse estivale de ce juillet ondoyeux
N’empêche point les lumières d’être.
Grappillons des images
Histoire de claquer la porte
À l’amertume d’être enclos
Quand dehors devrait être notre joie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s